• clemenceautifany

La peur de prendre l’avion, de l’angoisse au handicap, comment s’en débarrasser ?

La peur de prendre l’avion n’est pas une fatalité. Si vous faites partie de ces personnes qui souffrent d’aviophobie, sachez que des solutions existent ! Anne-Fleur, l’hôte du podcast, a creusé la question pour nous lorsqu’elle a ressenti une certaine anxiété à l’idée de reprendre l’avion après plus de 18 mois sans voler. Je reviens dans cet article, sur ses principaux apprentissages et sur la stage Air France qu'elle a eu la chance de faire il y a quelques semaines et dont elle parle dans l'épisode du jour.


Lien de l'épisode : https://open.acast.com/public/streams/60dc70f3b91742ce8dfb7538/episodes/60fd744ec0b76c001257fcf8.mp3


La peur de prendre l’avion, une phobie bien réelle pour un tiers de la population française


La peur de prendre l’avion concerne un tiers de la population française et connaît diverses causes. L’aérodromophobie, également appelée aviophobie, est une maladie névrotique qui se caractérise par une peur intense et incontrôlable au moment de prendre l'avion. La première raison évoquée est souvent la peur des turbulences, ou encore que l’avion tombe, la peur du crash.


Pour 40% des personnes souffrant de cette phobie, il s’agit d’un problème d’enfermement et la peur du vide. L’autre partie évoque souvent un problème de lâcher prise, le fait de ne pas être aux commandes les angoisse profondément. Vient ensuite la peur des attentats en fonction des périodes. Cette peur peut aller de l’anxiété jusqu'à la phobie extrême pouvant être un vrai handicap. Si l’on se concentre sur le cœur de notre cible ici, les expats, cela peut aller jusqu’à refuser une expatriation.


Mais comment cette peur se manifeste-t-elle ?


Fanny, la manager du blog de French Expat le Podcast, fait partie de ces personnes. Elle a accepté de partager son ressenti et de nous expliquer cette peur. C’est à 15 ans, lorsqu’elle prend un avion seule pour la première fois que cette angoisse se manifeste. Elle ne peut contrôler ses pleurs et lorsqu’elle arrive dans l’avion, le personnel de bord lui propose de venir observer le vol dans le cockpit pour l’aider à apprivoiser sa phobie. Cela fait son effet jusqu'à un vol mouvementé quelques années plus tard, l’angoisse revient.


Serial expat et grande voyageuse, Fanny est amenée à prendre l’avion un très grand nombre de fois et à chaque fois, c’est une épreuve. Son angoisse se manifeste la veille du vol : mal au ventre, perte d’appétit… Puis le jour même, les symptômes se multiplient : mains qui tremblent, sensations de chaud/froid… L'apothéose arrive bien sûr au moment du décollage, moment le plus à risque en avion. Pendant le vol, s’il est calme elle arrive à gérer grâce à des huiles essentielles, des exercices de respiration mais en cas de grosses turbulences, alors l’angoisse revient au plus haut.


Fanny explique cette peur en grande partie par son besoin de contrôle, de manière générale dans sa vie quotidienne. En avion, elle perd totalement le contrôle et donc angoisse fortement. Ce qui l’aide c’est que le personnel de bord l’informe de ce qu’il se passe. L’annonce du début de la descente par le pilote par exemple, est essentielle pour elle, tout comme des explications pour les aléas (comme par exemple un atterrissage raté). Au moment où les roues touchent le sol, tout le stress disparaît, c’est la délivrance !


Fanny explique que prendre l’avion reste une grosse étape mais elle trouve des solutions : rester positive, les huiles essentielles… Comme la plupart des phobiques de l’avion, elle évoque une réelle volonté de se débarrasser de ce stress bien qu’elle se force à voyager et à accepter qu’elle DOIT prendre l’avion. Cependant, elle essaye aussi de voyager autrement lorsqu’elle le peut, et c’est d’ailleurs en partie pour ça qu’ils ont choisi, avec son mari, de traverser les Etats-Unis en van.



photo d’un lac entouré de montagnes
© photo par Fanny Cohen

Comment faire face à la peur de prendre l'avion ?


Comprendre la technique aéronautique pour dédramatiser la situation


Anne-Fleur a demandé à Eric Adams, pilote et membre du centre anti-stress d’Air France, de nous expliquer le phénomène des turbulences. Eric nous explique que les turbulences sont comme les vagues pour un bateau ou comme les pavés pour une voiture. Elles sont provoquées par les courants d’air, par définition elles sont donc invisibles et c’est pour cela qu’il est difficile de les prévoir et de préparer les passagers. Elles font bouger l’avion dans un plan vertical de quelques mètres, et en tant que passager, on ne voit pas donc on a l’impression que l’avion bouge beaucoup. Grâce au radar météo, le pilote voit la pluie et peut donc déduire les zones orageuses et de courants d’air. Ainsi, il déduit les zones de turbulences possibles mais ne peut les prévoir de façon certaine.



La question que se pose tous les angoissés de l’avion - mais pas seulement, je n’ai pas peur en avion et pour autant je me suis déjà posée la question : si l’avion rencontre une panne, faut-il s’inquiéter ? L'avion peut-il tomber ?


Eric nous explique que l’avion est toujours doublé : il possède deux voire trois moteurs, deux pilotes, plusieurs personnels navigants commerciaux (les hôtesses de l’air et stewards), tous les équipements sont doublés et tout le personnel a reçu une formation avancée pour traiter les pannes.


Si le moteur tombe en panne, l’avion ne tombe pas car il est soutenu par l’air et non par le moteur. On peut prendre l’exemple du planeur ou encore du deltaplane, tous deux n’ont pas de moteur et pourtant, ils volent. C’est bien l’aile qui soutient l’avion et non le moteur.


Communiquer avec le personnel de bord et ses accompagnants pour vous aider à affronter cette épreuve


La peur de voler est très généralement accompagnée de honte et de crainte de paraître fou aux yeux des autres en cas d’attaque de panique. Il ne faut pas hésiter à aller à la rencontre du personnel de bord et leur dire qu’on a peur de l’avion. Cela fait partie de leur cœur de métier de s’occuper des gens, ils seront toujours à votre écoute.


Dans l’épisode du podcast, Anne-Fleur a recueilli tous les conseils des professionnels pour tenter de gérer sa peur pendant le vol. Nous les avons compilés dans cet article si toutefois vous n’avez pas le temps d'écouter l’épisode !


Enfin, on vous offre une séance gratuite de Sophrologie en épisode bonus ci-dessous.





Article écrit par Tifany, vous pouvez me retrouver sur Instagram @tifanyclm, ou sur mon blog Twenty First Three.