• cagettedevoyages

Le Canada, terre viticole ?

Dernière mise à jour : 24 janv.

Lorsque l’on souhaite choisir une bouteille de vin pour l’apéritif, un repas de famille ou une dégustation vins & fromage, on pense rarement aux vins canadiens.


Crédits image : Jinhong Kim pour Pixabay


En effet, la France a tellement de cépages, de crus, de maisons, qu’il faudrait une vie, et plus encore, pour tous les tester. On n’hésite pas à faire preuve de chauvinisme à ce sujet, et on a bien raison : le vin est tout de même un patrimoine gastronomique de notre petit pays qui nous fait rayonner dans le monde entier. D’autre part, nos voisins proches ne sont pas en reste, que ce soit l’Italie, l’Allemagne, l’Espagne ou le Portugal, et on appréciera de troquer un Bordeaux pour un Chianti de temps à autre. Les vins d’Amérique de Sud, Argentine et Chili entre autres, font leur chemin sur nos tables depuis plusieurs années. Les Etats-Unis ont planté nos pieds de vigne pour développer les leurs en Californie, et l’Afrique du Sud s’y met aussi. Pour finir, les grands laissés-pour-compte du monde viticole sont le Canada et l’Australie. Et pourtant ! Que de pépites à découvrir et déguster.


Dans cet article, nous nous concentrerons sur le Canada, dans l’espoir d’éveiller votre curiosité viticole.


Disclaimer : Cet article n’a pas pour but de promouvoir la consommation d’alcool, mais seulement de vous faire découvrir une partie du patrimoine gastronomique canadien. L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. Vous devez être majeur.e et en âge légal pour consommer de l’alcool. L’âge de la majorité et l’âge légal pour consommer de l’alcool dépendent des pays et des provinces/états* - merci de vous renseigner sur les lois en vigueur dans votre région. Pas d’alcool au volant ! Boire ou conduire, il faut choisir.


D’Est en Ouest, trois provinces sont connues pour produire des vins que l’on peut acheter dans les SAQ**, LCBO** et autres magasins gouvernementaux de vente d’alcools : le Québec, l’Ontario et la Colombie Britannique. En réalité, trois régions où le climat peut être enclin à coopérer pour produire ce nectar.


Le Québec : cap sur les Cantons de l’Est (Estrie)


A seulement 45 minutes de route au sud-est de Montréal, vous entrez dans la magnifique région des Cantons de l’Est - aussi belle l’été que l’hiver (il y fait bon randonner et skier !). Au cœur de cette région, se trouve la route des vins Brome-Missisquoi, regroupant vingt vignobles, que vous pouvez faire en voiture ou à vélo.


Aujourd’hui célèbre et touristique, cette région n’en reste pas moins relativement jeune sur le marché du vin : le premier vignoble s’y est effectivement implanté en 1980.


Pour parfaire votre expérience, je vous suggère de déguster les petites merveilles qu’on ne trouve presque nulle part ailleurs : les vins de glace ! En effet, le climat hivernal extrême permet de réaliser ces vins de dessert à partir de raisins récoltés gelés.


Quels cépages existent au Québec ? On y trouve des cépages français et arrangés pour survivre au froid et à la neige : Frontenac (noir, blanc, gris), Vidal, Seyval (blanc, noir), Marechal Foch, Pinot (noir, gris), Chardonnay, Riesling, Merlot, Gewürztraminer et Cabernet-Sauvignon. Il y a du choix, des cépages qui permettent de créer des vins blancs, oranges, rosés, rouges ou de glace ! Pour en savoir davantage sur les différents cépages et leurs saveurs, nous vous invitons à découvrir leurs subtilités sur le site de Vins du Québec.


Les vignobles de la région à ne pas rater selon moi sont :

  • Le Domaine des Côtes d’Ardoise : c’est le plus vieux domaine québécois et une véritable galerie d’art à ciel ouvert. Les vins y sont bons et le lieu est incroyable pour se reposer et flâner après la route (et la dégustation !).

  • Val Caudalies : fondé en 2005 par deux amis, vous pourrez y déguster autant de vins que de vermouths et de cidres. La dégustation vaut donc le détour pour sortir de sa zone de confort et découvrir de nouvelles saveurs.


La région est également connue pour ses cidreries et son cidre de glace. Vous pouvez choisir d’y revenir pour ne pas mélanger les plaisirs, ou au contraire de vous immerger complètement dans toutes les saveurs qu’elle a à offrir. Et quand viendra le temps de la récolte, revenez-y avec un panier pour ramasser les pommes directement au verger !


Crédits image : Adriano Gadini pour Pixabay


L’Ontario : du Lac Ontario au Lac Erie


Les grands lacs protègent les rives nord de “trop” de neige et offrent ainsi à cette région canadienne un microclimat, frais et unique, semblable à ceux de la Bourgogne, de la vallée de la Loire ou encore de la Nouvelle-Zélande. Associé à des sols glaciaires, cela permet de cultiver plus de 60 variétés de vignes différentes.


Parmi les appellations les plus connues, on peut citer Prince Edward County et Niagara-on-the-Lake. D’ailleurs, dans la rue principale de la ville éponyme, vous pouvez déguster des cuvées à tous les coins de rue. D’autre part, les ontariens revendiquent également le secret du vin de glace, on vous laissera vous faire votre propre avis qui du Québec ou de l’Ontario réalise le meilleur.


Quels cépages trouve-t-on en Ontario ? Globalement, on va retrouver les mêmes qu’au Québec, et plus encore : Riesling, Chardonnay, Gewurztraminer, Sauvignon blanc, Cabernet franc, Pinot noir, Gamay noir, Merlot, Cabernet sauvignon, Baco noir ou encore Maréchal Foch. Les sites de Bonjour Niagara et de Wine Country Ontario vous prodiguent quelques informations supplémentaires détaillées. Ce dernier a même mis au point une carte interactive pour planifier votre roadtrip et votre visite des vignobles, à trouver ici.


Ma petite recommandation : les vins Megalomaniac ! Ils sont non seulement bons (testés et approuvés), mais l’identité de marque à elle-seule vaut de s’en procurer une bouteille.


D’après Winedexer, les meilleurs vins de l’Ontario sont les suivants : Two Sisters Vineyards, Sandbanks Winery, Henry of Pelham, Pearl Morissette et The Foreign Affair Winery. A vos verres, testez-les et donnez en nous des nouvelles !


La Colombie Britannique : direction la Okanagan Valley


Avec près de 3 900 hectares, la Okanagan Valley représente 86% de la superficie viticole de la Colombie Britannique, rien que cela ! Pas étonnant donc d’y trouver certains des meilleurs vins de la province.


Pionnière dans son genre, la Okanagan Valley a eu son premier vignoble, Calona Vineyards, en 1932. Cependant, sa célébrité en tant que région viticole n’est que bien plus tardive, puisque dans les années 1980, sa réputation était encore timide et elle était surtout connue pour ses vergers (de fruits à noyau).


Quels cépages sont présents sur les rives du Lac Okanagan ? Sans surprise, on trouve les mêmes qu’à l’Est (l’Ouest était la première région à développer les vignes, avec un climat très froid l’hiver et très chaud l’été, étant aux pieds des Rocheuses !) : Merlot, Pinot (gris et noir), Chardonnay, Cabernet Sauvignon, Gewürzstraminer, Cabernet Franc, Syrah, Riesling, Gamay noir, Sauvignon blanc. Bref, beaucoup de choix pour faire de bons vins.


A découvrir sans hésiter :

  • Osoyoos Larose : j’ai personnellement adoré les vins d’Osoyoos Larose, ils devaient donc forcément faire partie de mes recommandations ! Je les ai découverts lors d’un événement-bénéfice de type “Vins & Bouchées” à Montréal au Musée McCord. Et c’était sans savoir que les vignes offrent un paysage de rêve avec vue sur le lac, et que l'on peut prendre une chambre dans leur Bed & Breakfast et y manger frenchy (avec des produits locaux).

  • Mission Hill Five Vineyards : cette maison a gagné cinq fois le prix du “Winery of the Year” (Vignoble de l’année) du Canada, et ils l’ont bien mérité (découverts en même temps qu’Osoyoos Larose pour ma part, ils ont fait mouche auprès de mon palais !). D’autre part, leur bâtiment a été dessiné par l’architecte américain Tom Kundig (un ponte dans son domaine), et la terrasse avec vue sur le lac pour s’offrir une dégustation ou un dîner fait tout simplement rêver. On aurait envie de vous y emmener !

  • Upper Bench Winery & Creamery : selon l’expérience de Fanny, du blog Three Times Nine et head chief du blog de French Expat, voici le lieu parfait pour allier les plaisirs ! On sait bien que le fromage et les fruits (cerises, pêches, name it !) s’accordent à merveille avec le vin. Imaginez donc pouvoir faire une dégustation de vins et de fromages produits au même endroit, agrémentés de fruits récoltés par vous-mêmes dans les vergers. Le paradis, n’est-ce pas ?



Il existe bien entendu d’autres régions viticoles, que ce soit en Colombie Britannique ou au Québec, pour ne citer que ces deux provinces. Je vous laisse explorer les sites internet de chaque province pour les découvrir, et qui sait vous y rendre en personne pour une dégustation sur place ou bien en attraper une bouteille chez un revendeur de vin près de chez vous.


Toute l’équipe de French Expat le Podcast serait curieuse de savoir si vous avez déjà goûté un vin canadien ? Ou bien un vin d’ailleurs ? Dites-nous tout, faites-nous voyager et partageons nos bons plans et découvertes viticoles !



Notes :


*La majorité au Canada est de 18 ans, tandis que l’âge légal pour consommer de l’alcool est de 19 ans en Ontario et en Colombie Britannique (en réalité, seules trois provinces ont calqué l’âge légal de la consommation d’alcool sur la majorité, soit 18 ans : le Québec, l’Alberta et le Manitoba). Source : RCI.


**Description des acronymes :

SAQ : Société des Alcools du Québec

LCBO : Liquor Control Board of Ontario



Margaux

@ cagettedevoyages

cagette-de-voyages.com