• Fanny Cohen

Un roadtrip en pleine pandémie ?


Nouveau Mexique, États-Unis - Fanny Cohen ©

On ne va pas se mentir, voyager en 2020 relève bien plus du challenge que du plaisir.


Prendre l’avion ? Non merci ! Demander cinq semaines de vacances à ton boss car tu dois faire une quarantaine à l’aller et au retour ? Impossible ! Au-delà même des risques encourus, partir en vacances est un vrai casse-tête. C’est aux antipodes de ce que l’on s’imagine lorsque l’on planifie ses congés. Moi je pense plutôt “plage, rando, bon resto” et préfère éviter les “test covid, attestation de déplacement et quatorzaine ”, non ?

En toute logique, c’est donc le roadtrip dans nos propres pays qui s’est présenté comme la meilleure idée de l’année. Chez les expats, c’est l’occasion de découvrir son pays d’accueil et d’enfin explorer les lieux que l’on n’a pas eu le temps de voir depuis son arrivée. Pour les Français de retour au pays ou qui rêvent d’expatriation, le roadtrip permet de découvrir des endroits totalement inconnus et peu visités de notre belle France.


Et à l’instar des hashtags de l’année #exploreyourbackyard ou #cetétéjevisitelaFrance, les vacances d’été nous ont donné envie de partir sur la route, prêts à nous goinfrer de snacks, faire des pauses à la station service et voir des paysages incroyables. Si l’exploration en voiture n’est pas la moins polluante, elle reste tout de même la plus sûre en cette période de pandémie et offre une sensation de liberté et de contrôle indéniable.


Alors, même si l’été est terminé, la consécration du roadtrip risque de continuer cet hiver. Dans cet article, viens découvrir avec nous les nombreuses options possibles pour des vacances en toute sécurité ainsi que des bons conseils pour profiter sans stress et te préparer aux restrictions qui s’appliquent à ce mode de voyage.


LES OPTIONS POUR UN ROADTRIP EN 2020


Les Hôtels


De nombreux hôtels ont dû fermer durant la pandémie mais les quelques-uns encore ouverts offrent des prix défiant toute concurrence pour endiguer la crise économique qui se profile. Une fois le super prix trouvé et la réservation faite, sois rassuré car les hôtels ont tout mis en place pour offrir des séjours en toute sécurité. Avec un check-in sans contact, un petit déjeuner en box et une désinfection quotidienne des chambres, l’hôtel/motel/B&B reste un moyen tout à fait envisageable pour des étapes nocturnes. Renseigne-toi en avance sur les mesures prises par l’hôtel qui te plaît afin de t’assurer qu’elles correspondent à tes besoins. Personnellement j’utilise Booking ou Hotel Tonight pour réserver mes hôtels mais tu peux aussi directement aller sur le site de la propriété.


Louer un Airbnb


Tout comme le logement en hôtel, louer un Airbnb reste une option intéressante comme point de départ pour visiter une ville ou comme étape nocturne en cours de route. Évite les chambres et les logements partagés : opte pour un logement entier afin de t’assurer de ne pas devoir cohabiter avec des inconnus. La plupart des logements Airbnb sont désormais nettoyés très minutieusement entre chaque séjour et le site internet te prévient si des mesures particulières anti-covid ont été prises. Besoin d’une autre raison de choisir Airbnb ? Rappelle-toi que, grâce à ta réservation, tu fais une bonne action en permettant à un particulier de toucher un revenu!


Le camping en tente


Bon, le camping en tente en plein hiver, c’est pas trop notre truc ici mais bien sûr cela dépend du pays dans lequel tu te trouves. Si le temps le permet, le camping en tente est un super moyen de respecter la distanciation sociale et d’éviter les contacts prolongés . Parmi les “best practices” (normes et lignes directrices) mises en place par certains campings, on note la réduction de capacité des lieux à 25% ou 50%, la mise à disposition de toilettes en extérieur ou bien même la fermeture des accès aux douches pour éviter toute contamination. Tu l’auras compris, les mesures prises sont à la fois positives et négatives, et seuls les aventuriers les moins frileux trouveront leur compte dans cette option ! Je te conseille des sites comme Camping France et Homair pour l’Europe puis Parks Canada, Booking ou le site des parcs nationaux (www.nps.gov) pour faire ta réservation en Amérique du Nord.


Dormir dans son véhicule (en van ou camping car)


Ici, c’est mon petit favori et celui pour lequel j’ai opté cet été avec mon mari et ma chienne de trois ans. Aménager un véhicule ou bien louer une “maison sur roues” est un vrai phénomène, particulièrement à travers l’Europe et l’Amérique du Nord. Ce mode de transport offre un avantage flagrant : dormir où tu veux, quand tu veux. Pas de planning nécessaire, les “vanlifers” utilisent des applications comme IOverlander ou Park4night pour décider de leur campement quelques heures avant la nuit. C’est aussi un moyen très économique puisque ces véhicules sont généralement équipés de plaques de cuisson et permettent donc de ne pas dépendre des restaurants (fermés ou à capacité limitée). Certains vans ou camping-cars sont également équipés d’une douche, d’un wc et même d’électricité solaire offrant une totale liberté et un mode de vie entièrement nomade en retrait de la civilisation - ce que les anglophones appellent “Off the Grid”. L’un des nombreux avantages de la vanlife, c’est de pouvoir parcourir des distances plus longues, puisque ta maison te suit dans toutes tes aventures.



Notre van au Colorado, États-Unis - Fanny Cohen ©

NOS CONSEILS POUR EN PROFITER


Ok, maintenant que tu en sais un peu plus sur les options qui s’offrent à toi, laisse-nous t’aider à en profiter sans stress. Voici quelques conseils qui te seront utiles si tu décides de faire un roadtrip en pleine pandémie. Le maître-mot ici est de tout mettre en œuvre pour éviter les foules et les contacts inutiles.


Se lever tôt ou rester tard


Et oui ! Voilà un vrai secret de Polichinelle qui n’est pas cliché. Se lever avec le soleil permet d’éviter les foules et de profiter de certaines attractions sans croiser personne. Mais si mettre ton réveil à 05h00 du matin te fait grincer des dents, sache que les heures de pointe sont entre 09h00 et 19h00. Ainsi les couche-tard ont eux aussi leurs chances de profiter sans grande affluence. Durant les tranches horaires de 05h00-08h00 et 19h00-22h00 cependant, certaines attractions/boutiques/zones ne seront pas ouvertes, c’est pourquoi dans ce cas, il est préférable de toujours arriver dans les premiers (un quart d’heure avant l’ouverture du lieu).


Réserver en avance


En partant du principe que tu es maintenant un pro du "lève-tôt/couche-tard", la parfaite solution pour profiter des coins un peu plus touristiques sans pression est de réserver un créneau en avance. Parmi les restrictions mises en place par les gouvernements, de nombreux commerces ont décidé d’assurer leur service à capacité limitée et de favoriser les réservations. C’est le cas notamment des grands Parcs Nationaux Américains tels que Rocky Mountain National Park ou Yosemite National Park. C’est également le cas en France pour des lieux comme le Mont Saint-Michel. De même pour les restaurants, peu d’entre eux acceptent les clients sans réservation.


Faire un peu de recherches


La veille au soir, prends ton ordinateur ou ton téléphone et recherche rapidement les attractions les moins touristiques. Pour les randonnées, par exemple, consulte des applications comme Hikster, Visorando ou Alltrails. Ces outils te permettent de faire un choix entre les balades les plus populaires et celles qui sont moins fréquentées.

Renseigne-toi également sur les sites d’office de tourisme de la ville ou de la région pour connaître les horaires, les précautions et les politiques sanitaires qui concernent tes prochaines visites.

Enfin, choisis sur TripAdvisor ou sur Viator des activités ou tours privés qui ne prennent pas plus de six personnes ou qui permettent de respecter la distanciation sociale.


Limiter sa présence en ville


Explore la nature sous toutes ses coutures, c’est le moment ! Les villes étant plus denses, l’exposition au virus sera forcément plus élevée qu’en campagne. Ne renonce pas aux villes bien sûr, mais favorise davantage les excursions au cœur des montagnes, loin des trottoirs bondés. Dans l’ensemble, une bonne unité de mesure consisterait à trouver des lieux où tu croiseras plus de chèvres que d’hommes... Le monde regorge d’endroits magnifiques, peu explorés, et qui valent vraiment le détour. Choisir des escales hors des grandes villes présente aussi un avantage économique si tu décides de prendre des hôtels et Airbnb.


En conclusion, “pack your mask, avoid people and keep calm” ;).

LIMITES ET RISQUES


On espère que ces conseils vont te donner la confiance nécessaire pour oser partir explorer et redécouvrir ton propre pays (si cela est une option, confinement oblige). Bien entendu, faire un roadtrip en pleine pandémie comporte toujours des risques et ne ressemblera sûrement en rien à ce que tu t’étais imaginé.

Perte de l’ambiance des villes


Restons sur le sujet des villes. Ce que nous avons remarqué lors de notre propre roadtrip cet été aux États-Unis, c’est que les grandes villes ont malheureusement perdu de leur atmosphère, de leur personnalité. Certaines rues sont vidées, les bons restaurants ne sont pas toujours ouverts pour le service en salle, les festivités sont annulées et les gens sont un peu plus stressés. Un peu bizarre de visiter New York ou Hong Kong sans leur ambiance de fourmilière, non? Toutefois, il y a un bon côté à tout et si tu souffres d’agoraphobie, ce type d’expérience sera probablement la meilleure de ta vie !


Des limitations dans les choses à voir et à faire


Même en pleine nature, tu risques de te heurter à des restrictions. Dans les grands parcs nationaux, certaines sections sont complètement fermées et inaccessibles. Beaucoup d’entreprises d’excursions et d’activités ont fermé leurs portes pour la saison car incapables de promettre leurs services dans le respect des règles sanitaires . Aussi, si tu t’étais imaginé une totale liberté sans penser au lendemain, tu vas probablement être un peu déçu(e). Se présenter à la dernière minute ne garantit malheureusement pas une visite guidée ou une location de kayak. Cela dit, ici nous continuons de croire qu’un roadtrip un peu différent est mieux qu’un roadtrip qui n’existe pas. Surtout quand les autres options de voyage sont limitées. Et même si l’expérience est complètement différente, elle n’en est pas moins fantastique.


Voyager augmente les risques d’exposition


Il va de soi que voyager - et par essence, côtoyer d’autres personnes - t’expose plus que de rester au chaud chez toi. La clé est de demeurer conscient des risques en permanence et d’essayer de les minimiser en portant un masque, respectant les distances et en te lavant les mains souvent et longtemps !


Alberta, Canada - Fanny Cohen ©

Au bout du compte, faire un roadtrip en pleine pandémie n’est pas sans risque et surtout, demande quelques ajustements de la part des voyageurs. Cependant, à ce jour, c’est l’un des uniques moyens de s’évader sans mettre les autres et soi-même en danger. Nous, qui avons parcouru les États-Unis et une partie du Canada dans notre van aménagé, c’est l’impression d’être loin de tout, d’être complètement libres et en sécurité qui nous a plu. On s’est sentis incroyablement chanceux de pouvoir vivre une telle expérience dans le contexte actuel et on vous conseille d’en faire autant.


Parce qu’être aventurier n’est pas quelque chose qu’on peut mettre sur une étagère en attendant que le temps passe. Alors, si tu vis à l’étranger, prends ta voiture, ton masque, ton gel hydro-alcoolique et pars à l’aventure loin des sentiers battus ! Et si tu vis en France, attends patiemment que le confinement s’achève pour partir toi aussi explorer les routes.




Photos et texte par Fanny Cohen du blog www.threetimesnine.com

Retrouvez Fanny sur Instagram pour encore plus de photos de voyage @fannychn


  • FELP sur Instagram
  • FELP sur Twitter
  • FELP sur LinkedIn
  • FELP sur Facebook

©2020 by French Expat Le Podcast.

  • FELP sur Spotify
  • FELP sur Deezer
  • FELP sur iTunes et Apple Podcast
  • FELP sur Soundcloud
  • FELP sur Stitcher
  • FELP sur Player FM
  • FELP sur Castro
  • FELP sur Castbox
  • FELP sur Overcast
  • FELP sur Pocket Casts
  • FELP très bientôt sur Google Podcast