• Fanny Cohen

Viviane : Celle qui avait lancé une école bilingue à Singapour

Mis à jour : avr. 30


Dans cet épisode, Anne-Fleur part à la rencontre de la pétillante Viviane, direction Singapour mais aussi la France pour un épisode tout en contraste culturel et recherche d'identité.


Date de publication : 25/04/2021

Durée de l'épisode : 53 minutes

Host : Anne-Fleur




Si je vous dis HEC, violoniste, entrepreneur, directrice et créatrice d'école bilingue en Asie, créatrice d'application scolaire ... vous pensez que je parle de combien de personnes ? C'est ça qui est fou ! Aujourd'hui, je suis tres heureuse de vous présenter Viviane Salin, qui nous parle depuis Singapour de toutes ses vies et des 15 dernières années qu'elle a passées à Singapour. Viviane a grandi en France, à Strasbourg et est née d'un papa et d'une maman venant de Chine et de Hong Kong. Elle se qualifie elle même de "banane", à savoir qu'elle se dit jaune à l'extérieur et blanche a l'intérieur, et au travers de son podcast "the banana split project" et de notre entretien dans cet épisode, elle revient sur la crise identitaire qu'elle a vécue lorsqu'elle s'est installée en Asie. Alors, installez vous confortablement, next stop ... Singapour !




Pour retrouver Viviane, c'est sur son site internet ici ou sur Instagram, par ici : @banana.split.project




Sinon, saviez-vous que durant les trois dernières minutes de chaque épisode nous demandons à nos invités de livrer leurs trois recommandations et coups de cœur à ne surtout pas manquer dans leur ville d’expatriation ou pays d'adoption ? Ces favoris peuvent être des restaurants, des visites, des expériences, des souvenirs, des plats à découvrir, bref toutes les recommandations sont complètement authentiques et vous permettent de découvrir la destination de chaque épisode tel un local..


Retrouvez-les telles quelles sur notre compte Mapstr et pour les plus curieux d’entre vous, les voici ci-dessous avec quelques explications.


Voici donc les 3 recommandations (+ un bonus) de Viviane à Singapour, une liste de choses à n'absolument pas manquer lors de votre prochaine visite dans la ville-état :


  1. Visitez Sentosa, une petite île au Sud de Singapour. En bord de plage, vous y trouverez une petite piscine, une cabane, de la cuisine balinaise incroyable et beaucoup de soleil. De quoi profiter à fond des températures douces de Singapour dans un petit coin détente et de paradis. Un endroit idéal pour se faire un petit week-end en Staycation (terme anglais qui signifie "stay" - rester et "cation"- vacances = les vacances à la maison). vous pouvez vous y rendre en voiture (par un pont), à pieds grâce à une promenade piétonne en bois ou bien en téléphérique (le Singapour Cable Car). C'est aussi d'ailleurs sur cette île que vous pourrez trouver le parc d'attractions Universal Studios de Singapour.

  2. Ensuite, profitez pleinement de la diversité des cuisines à Singapour. Vous y trouverez tous les types de cuisine et en particulier celles d'Asie: thaï, chinoise, balinaise, indienne...dans les Foodcourts. Ils sont situés dans les centres commerciaux, soit à l'étage soit au sous-sol et proposent de nombreux stands culinaires de grande qualité. D'ailleurs, fun fact, l'année dernière, les stands street food de Singapour sont entrés dans le Patrimoine Mondial de l'UNESCO. Et pour continuer dans cette lancée, il faut savoir que de nombreux restaurants singapouriens ont des étoiles Michelin. Ainsi, la ville-état est l'un des seuls endroits au monde où les étoilés Michelin ne sont pas chers. Le 1er stand a avoir obtenu la distinction était Liao Fan Hawker Chan en 2016. Vous l'aurez compris, la nourriture est une institution à Singapour, presque une religion. N'ayez donc pas peur de faire la queue pendant une heure pour goûter ces spécialités.

  3. Enfin, passez quelques heures à vous balader en vélo à Pulua Ubin. C'est une petite île, un peu restée "dans son jus" avec la jungle, la mangrove, ses habitants de village et son absence de voitures : un peu le Singapour d'il y a 50 ans. L'île est au nord-est de Singapour et peut être rejointe par bateau. Les sentiers vous font passer par les collines, le longs des petits villages de pêcheurs traditionnels appelés kampongs. Une vue originale et unique sur la région. Une visite qui va vous dépayser et vous emmener bien loin des gratte-ciels.

  4. Bonus : si Viviane devait décrire Singapour en une odeur, ce serait celle du fruit du Durian. C'est un fruit gros (la taille d'une pastèque environ), aux épines vertes et à la chaire jaune assez massive, qui dégage une odeur très forte. Il pue quoi. Mais il est représentatif de la région et son odeur se rapproche de celle du fromage. C'est donc un fruit qui est interdit dans le métro ou dans les avions mais dont les locaux raffolent pour son gout délicieux.


Et vous, quelles sont vos conseils pour visiter Singapour comme un local ? N'hésitez pas à les partager avec nous en commentaire ci-dessous.




.................................................................................................................................................................


Si vous avez aimé l'épisode, rendez-vous sur Apple Podcast pour lui donner 5 étoiles et un commentaire.


Retrouvez tous les épisodes, découvrez l'équipe et la mission du podcast, ainsi que tous les liens pour nous retrouver sur toutes les plateformes sur le site www.frenchexpatpodcast.com/


Suivez les coulisses de French Expat Le Podcast sur les réseaux sociaux :


.................................................................................................................................................................


Lien de l'épisode : https://play.acast.com/s/french-expat-le-podcast/se34.vivianesalin-singapour-cellequiavaitlanceuneecolebilingueasingapour

35 vues0 commentaire